Suivez ma page Facebook
  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

© 2018 par FATIAMOR

Me contacter
Me suivre

POURQUOI LES PERSONNES FRAGILES N'INTÉRESSENT PAS LES PERVERS NARCISSIQUES ?

18.10.2016

 

Contrairement aux idées reçues, les personnes fragiles psychologiquement n’intéressent pas les pervers narcissiques. Si vous êtes une ancienne victime, lorsque vous racontez que vous êtes tombée dans le piège de cet individu, votre entourage peut avoir tendance à mettre en doute vos propos. Soit, vous serez jugée – beaucoup trop rapidement – comme « faible d’esprit » ; soit vos proches penseront que vous exagérez sans doute les comportements dont vous avez fait l’objet.

 

Le grand public présente malheureusement cette propension à isoler la manipulation perverse pour se focaliser uniquement sur des points de détails qui vous font immanquablement passer pour naïve et fragile : il (le PN) était juste infidèle ; il n’avait pas beaucoup de considération ; mais comment as-tu pu rester ?

 

Or, s’il est vrai que le pervers narcissique s’en prend à des cibles qui présentent une « faille » dans la construction de leur personnalité, il n’a rien à tirer d’une personne psychologiquement fragile. Voici pourquoi.

 

 

La crise psychologique qui permet l’entrée en scène du pervers narcissique

 

Le pervers narcissique arrive généralement à un moment où vous traversez ce que l’on peut qualifier de « crise« . J’insiste sur le mot « crise » car il exclut d’office toute fragilité structurelle présente sur le long terme, comme cela peut être par exemple le cas pour la dépression chronique.

 

Cette crise qui ouvre la voie royale au pervers narcissique est temporaire. Il s’agit le plus souvent d’une difficulté de la vie à laquelle tout un chacun devra faire face :

– perte d’un emploi

– rupture récente

– difficultés financières

– décès d’un proche

 

Ne vous trompez pas, et c’est un fait que vous pourrez ensuite expliquer à votre entourage : la crise est un prétexte pour le pervers narcissique, elle n’est pas ce qu’il recherche fondamentalement. Afin de justifier son entrée soudaine dans votre vie et le fait qu’il envahisse brutalement votre quotidien avec des appels incessants, des textos à n’en plus finir, des cadeaux que vous ne savez plus où entreposer, le PN a besoin d’une justification. Celle-ci sera la crise que vous traversez.

 

Mais comme tout bon parasite, il a flairé la morale en vous, la générosité, l’envie sincère d’être un appui pour autrui. Et il va s’imposer dans votre vie pour profiter de ces qualités-là.

 

Gardez toujours en tête que cette crise a été comme une clef. Il est venu vers vous parce qu’il avait vu toutes vos belles qualités puis il a cherché une clef et l’a trouvée.

 

Que veut vraiment le pervers narcissique ?

 

Le pervers narcissique est un parasite qui se nourrit de tout ce qui fait la vie chez l’autre : son énergie, sa force vitale, ses qualités, ses valeurs morales (lui n’en a aucune). Il y a systématiquement une prise en charge du pervers narcissique par sa victime et la relation est toujours intégrée au Triangle de Karpman : sauveur – victime – bourreau. La victime reste essentiellement dans la position de « sauveur » tandis que le pervers narcissique évolue, en apparence, dans les trois positions.

 

Comme vous l’aurez bien deviné, ce triangle relationnel n’inclut à aucun moment, une relation équilibrée et saine, entre deux personnes adultes remplies d’amour. Le pervers narcissique ne sait pas agir autrement que comme un parasite qui vide consciencieusement son hôte. Son évolution et son parcours ont modelé sa personnalité de telle sorte qu’il lui est impossible d’être autrement. Seule la victime peut éventuellement sortir de ce triangle infernal à condition de le vouloir.

 

Pour qu’il puisse y avoir prise en charge du PN, la victime doit avoir les ressources nécessaires sur le plan vital, moral et émotionnel. Ceci est un autre triangle, celui du choix de la victime. Une relation perverse ne peut s’établir sur le moyen et long terme s’il n’y a pas assez de puissance vitale et émotionnelle structurelle. La victime est en mesure de recharger elle-même ses batteries, d’autant plus qu’elle est coupée de tout stimulus positif extérieur comme le fait de voir des amis ou sa famille. C’est vous dire la force innée que cela demande pour maintenir une relation avec un pervers narcissique.

 

Comme l’explique la psychothérapeute Isabelle Nazare Aga, le pervers narcissique a besoin de vos valeurs morales pour construire sa nouvelle personnalité, le temps de vous « soulager » de votre énergie vitale.

 

En tant que « victime idéale », vous êtes donc une personne qui présente une force de caractère et surtout un optimisme, une foi en la bonté de l’humanité qui sera, plus tard, votre talon d’Achille lorsqu’il vous faudra ouvrir enfin les yeux sur le caractère toxique de la relation. Ce sont cette bonté d’âme, cette faculté d’empathie, d’écoute et de compréhension qui sont confondues avec de la faiblesse.

 

Dans la société dans laquelle nous vivons, effectivement, les personnes réellement empathiques se font rares et courent le risque d’être exploitées car elles sont jugées faibles. Ailleurs dans le monde, ces traits de caractères sont choyés, respectés et appréciés car c’est ce qui permet à l’Humanité de ne pas sombrer dans le chaos. Sans solidarité et sans entraide, c’est la loi du plus fort qui règne.

 

Cependant, vous devez avant tout développer votre sens critique, savoir à qui vous vous donnez, apprendre à détecter l’authenticité chez les autres avant de distribuer toutes vos ressources morales et de vous retrouver épuisée.

 

Pourquoi les personnes fragiles psychologiquement ne peuvent pas intéresser un pervers narcissique

 

Parce qu’un parasite a besoin d’un hôte qui puisse l’accueillir et lui donner ce qu’il veut. Une personne fragile structurellement ne peut, ni remplir ses besoins primaires, ni remplir ceux d’un tiers. Quelqu’un de dépressif, par définition, n’a pas la force vitale nécessaire pour mener une vie quotidienne émotionnellement riche.

 

Ironiquement, si jamais un pervers narcissique se trompait de cible, il se sentirait exploité par ce qu’il appellerait les « lamentations » de la personne en souffrance ! C’est du vécu, les pervers narcissiques ne supportent pas la fragilité, ni chez eux, ni chez les autres. Ils ont également horreur des gens malades alors qu’ils n’hésitent pas à exagérer leurs propres maux pour capter l’attention.

 

La manipulation perverse est une réalité que le public ne veut pas voir. Personne n’a envie de reconnaître qu’il existe des êtres sans conscience, sans empathie, qui consomment leurs proies comme des vampires assoiffés de leurs qualités morales, de leur force vitale. Pourtant, devant la multitude des témoignages, il devient de plus en plus difficile de nier la réalité.

 

Et vous, quelles sont les qualités qui ont attiré un pervers narcissique dans votre vie?

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

Dépendant affectif et victime d’un manipulateur pervers narcissique, quel est le lien ?