Suivez ma page Facebook
  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

© 2018 par FATIAMOR

Me contacter
Me suivre

REGARDS CROISÉS SUR LA DÉPENDANCE AFFECTIVE

Sachez-le ! Tout tourne autour du développement émotionnel d’un être humain et qui plus est l’enfant.

 

Le développement émotionnel est un processus où l’enfant passe de son état de dépendance à celui de sa pleine fonctionnalité pouvant vivre et évoluer selon plusieurs modes de vie.

 

Ainsi quand un enfant naît, il est naturellement intacte et nécessite un accompagnement éducatif qui est censé le conduire vers un processus d'autonomie et d'interdépendance.

 

 

En vieillissant, un ensemble d’éléments crée le cadre de croyances et de références de l’enfant (sa carte du monde pour faire simple) qui peut l’amener, si processus s'est bloqué à développer des formes de compulsions émotionnelles (nous y reviendront) directement reliées à ses carences affectives.

 

Prenez conscience que lorsque vous devenez parent, et bien toutes vos blessures primitives et affectives se réveillent et s'opèrent de façon sournoise dans le processus d'éducation parental. Bien entendu, tout ceci est inconscient/invisible. Et la première cible est vous le devinez : votre enfant !

 

En d'autres termes, si les parents ressentent des blocages et blessures encore non réglés bloquant leur propre développement émotionnel alors naturellement, ils influencent le processus de développement émotionnel de l’enfant jusqu’à parfois le bloquer.

 

Nous le savons, le développement émotionnel équilibré de chaque être humain, vous et moi y compris, comprend 4 phases :

 

  • La Co-dépendance : Enfant de 0 à 2 ans

  • La Contre Dépendance : Enfant de 2 à 4 ans

  • L’Indépendance : Enfant de 4 à 7 ans

  • L’interdépendance : Enfant de 7 ans et +

Le processus peut donc se bloquer à n’importe quel moment mais on constate très souvent que le blocage intervient aux stades 2 ou 3.

 

Le but de cet article n’est pas de rentrer en profondeur dans les explications du psychisme humain (bien que cela est en soi très intéressant) mais de faire réaliser que les situations de compulsions, de dépendances etc. sont directement reliées à un blocage dans votre processus et que pour " COMPRENDRE" ses mécanismes inconscients, et en faire des alliées alors il est temps d'aller explorer (sans y rester) là où le blocage a eu lieu et de prendre le temps de "GUERIR" ce qui a été ignoré en raison d'un principe simple et naturel, celui de survie. Pour "REVIVRE", il convient notamment de mettre de la lumière cette partie invisible, autonome et active,vos schémas inconscients qui conditionnent vos actions, vos agissements, vos résultats et la présence (ou pas) de ce qui deviennent les "collaborateurs"  de votre vie.

 

Par exemple dans mon cas (Mélanie), le blocage majeur qui a influencé un éventail de fausses croyances, de comportements et de compulsions, est arrivé suite à la mort de mon père à l’âge de 10 ans et tout ce que j’ai vécu les 2 années précédant sa mort. Il a fallu donc que je remonte à cet événement pour comprendre les raisons de celle que je suis aujourd’hui. Maintenant une fois que l’on comprend le pourquoi alors j'ai pu redonner vie à la "vraie Mélanie", cachée depuis tellement longtemps derrière la "fausse Mélanie". Les réconcilier est une étape essentielle pour recréer l'unité et l'harmonie intérieure.

 

La spirale dynamique ou le chemin ascendant.

 

La prise de conscience sans l’action est une condamnation à cheminer éternellement dans une boucle sans fin je dirais même descendante. L’action brise ce mouvement et insuffle une énergie libératrice pour rejoindre le chemin ascendant.

 

Maintenant, apportons un éclairage majeur sur la dépendance affective.

 

C’est quoi pour toi (Mélanie) la dépendance affective  ?

 

Si on devait simplifier et vulgariser tout cela alors je dirais que la dépendance affective est la manifestation d’un vide intérieur.

 

Le manque de confiance et d’estime pour soi dus à des carences affectives pendant l’enfance comme le manque de reconnaissance et d’encouragement, le manque d’affection ou le manque de protection provoquent un vide intérieur.

 

Et comme la nature a horreur du vide, instinctivement l’être humain cherche à remplir ce vide à travers des compulsions : drogue, sexe, jeux, nourriture etc.

 

Une des compulsions que l’on retrouve très souvent est celle envers un autre être humain : On parle donc de dépendance émotive.

 

Il peut s’agir d’un conjoint, d’un enfant, d’un membre de la famille ou d’une personne évoluant dans sa sphère professionnelle.

 

(Merci Mélanie :)

 

Comprenez donc que si vous avez beaucoup de mal à vous détacher d'une personne, et qui plus est si la relation est toxique, vous êtes sous l’emprise d’une dépendance émotive et sans doute plus profondément sous l’emprise d’une dépendance affective.

 

Comme je le dit (FatiAmor), le chemin pour s'affranchir n'est pas impossible, seulement il demande :

 

du COURAGE  et de la PATIENCE - 

 

Tout en étant bienveillant avec soi-même !

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche