Suivez ma page Facebook
  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

© 2018 par FATIAMOR

Me contacter
Me suivre

Rompre avec la dépendance affective et quitter le pervers narcissique

13.03.2017

Le manipulateur pervers narcissique ou PN est un conjoint toxique qui vous manipule dans le seul objectif de vous détruire. Bien souvent, il réussit aussi à vous isoler et à vous enfermer dans un cercle de dépendance affective dont il est le seul bénéficiaire. Il n’est pas facile de rompre une telle relation, mais retenez bien que la rupture est votre seule chance de survie. Si vous persistez à demeurer avec lui (ou elle), vous finirez tôt ou tard par avoir des envies de suicide et à passer à l’acte.

 

Manipulateur pervers narcissique et dépendance affective : les signaux d’alarme

 

Le manipulateur pervers narcissique est un être rusé qui sait masquer sa véritable nature. Cependant, il arrive que les victimes remarquent qu’il y a un problème, ou que leur conjoint n’est pas tout à fait normal. Même si elles ne veulent pas se l’avouer, elles reconnaissent parfaitement les 3 signaux d’alarme ci-dessous qui sont caractéristiques des pervers narcissiques. Il s’agit :

  1. Du mensonge

Le manipulateur pervers narcissique est un adepte du mensonge. Il ment quasiment sur tout : sa vie professionnelle, sa relation avec sa famille, ses anciennes aventures amoureuses, etc. Et dans le cas particulier des relations amoureuses, il excelle dans le cumul des aventures extra-conjugales. Il peut lui arriver d’en avouer une, juste pour vérifier que sa victime tient suffisamment à lui. Si cette dernière est clémente et lui pardonne, il y puise de l’énergie pour continuer son œuvre de destruction.

  1. De la violence verbale

Le manipulateur pervers narcissique excelle également dans l’art de martyriser sa victime. Il lui reproche tout au quotidien. Il commence en douceur, par de petites remarques désobligeantes en privé. Ensuite, il se met à être de plus en plus violent verbalement et en public, soit devant les enfants, soit devant les proches. Il s’acharne à détruire l’image que les autres ont de sa victime et cherche à la plonger dans une profonde confusion morale.

  1. De la culpabilisation et du chantage affectif

Le manipulateur pervers narcissique rend sa victime responsable de tous ses problèmes personnels et de toutes leurs difficultés communes. Il la dévalorise et l’accuse tant et si bien que la victime perd toute confiance en elle. Ensuite, il met tout en œuvre pour couper les liens affectifs que la victime entretient avec ses proches et son entourage. Il lui affirme au quotidien que ces derniers et sa famille ne l’aiment pas. Il critique tout l’entourage et dénigre tous les avis et conseils extérieurs.

 

Plus la victime se laisse conduire sur cette voie, plus le pervers narcissique acquiert du pouvoir sur elle. Il installe progressivement un climat de dépendance affective et l’isole totalement. Malgré tout le mal qu’il lui fait, cette dernière croit qu’il l’aime, se focalise sur lui, devient sourde aux avertissements et refuse totalement de s’en séparer.

 

Réfléchissez donc : si vous avez un conjoint qui présente les caractéristiques citées précédemment, vous pouvez craindre qu’il soit un manipulateur pervers narcissique. Mais attention, il s’agit d’une pathologie à divers degrés. Votre partenaire peut être manipulateur sans être pervers.

 

Cependant, ne vous y trompez pas : il est impossible de soigner ces individus ou de les rendre meilleurs en leur donnant de l’amour ou en vivant avec eux. Au lieu de chercher à leur venir en aide, pensez à vous sauver en fuyant loin d’eux.

 

Le manipulateur pervers narcissique : qui est-il et pourquoi choisit-il des personnes souffrant de dépendance affective ?

 

Le manipulateur pervers narcissique est un homme ou une femme qui a soit souffert dans son enfance, soit qui a été un enfant gâté. S’il a été traumatisé, il devient pervers et manipulateur pour se venger et infliger aux autres sa souffrance. Il se sert d’eux comme d’un miroir et d’un exutoire.

 

S’il a plutôt été un enfant gâté, il revêt ce comportement parce qu’il ne supporte pas d’être contrarié. Il devient méchant juste parce qu’il veut à tout prix conserver le contrôle sur tout.

 

Mais comment choisit-il ses victimes ?

 

En premier lieu, sachez que ce n’est nullement par amour. Il ne connaît pas l’amour et ne cherche même pas à le découvrir. Il choisit ses victimes exclusivement dans le but de les détruire, ou de leur arracher quelque chose que lui-même n’a pas. Et il a une nette préférence pour les personnes souffrant de dépendance affective.

 

En effet, les personnes dépendantes sur le plan affectif sont souvent intelligentes et compétentes sur le plan professionnel, mais très fragiles émotionnellement. Soit elles ont vécu un drame familial qui justifie le profond vide affectif qu’elles ressentent, soit elles ont déjà été victimes de manipulation. Dans les 2 cas, leurs besoins affectifs constituent un piège qui permet au manipulateur de les dominer facilement et de leur faire subir toutes sortes de sévices sans qu’elles protestent.

 

Si le PN ne choisit pas en fonction de ce critère, il choisira sa victime par jalousie ou par envie. Par exemple, il ajoutera à son tableau de chasse une personne joviale et chaleureuse uniquement pour lui arracher ses qualités qu’il n’a pas. Enfin, si ce n’est l’envie qui le guide, ce sera un intérêt plus sombre, comme accéder au pouvoir ou obtenir un meilleur statut social.

 

De toutes les façons, il a rarement une seule victime. Il ne peut vivre sans elles parce que son mal se décline en 3 phases : séduction, emprise et destruction. Il se débrouille donc pour avoir une victime au moins dans chacune de ces phases, afin de ne jamais manquer de proie pour finaliser son cycle.

 

Comment finir avec la dépendance affective et quitter un manipulateur pervers narcissique

 

Il faut reconnaître qu’il est difficile de quitter un manipulateur pervers narcissique. Difficile, mais pas impossible. Quand la victime se réveille, elle a souvent des enfants, elle est totalement coupée du monde intérieur et les dégâts moraux sont si importants qu’elle hésite à avancer. La honte, la douleur, la confusion et l’incompréhension lui font parfois croire que mourir est la meilleure solution.

 

Mais ce qu’il faut faire, c’est rompre. Dans une relation qui a été très longue et dans laquelle il y a des enfants, il faut préparer sa fuite en faisant copie des documents importants. Il faut aussi enregistrer les échanges houleux et assembler toutes les preuves possibles des exactions. En effet, le PN va livrer bataille juste pour voir enrager sa victime, ou pour l’obliger à revenir. Il faudra être armé et ne jamais céder à ce chantage qui commencera par un faux repentir pour finir en menaces.

 

Si par chance la relation n’a pas été longue et qu’il n’y a aucun sujet possible de conflits (enfants ou bien matériels), il vaut mieux fuir sans laisser de traces. Il faudra quitter la ville, la région ou le pays si nécessaire, le but étant d’être loin et totalement injoignable pour éviter de retomber. Un suivi est également recommander pour surmonter la dépendance affective. Enfin, il faudra s’asseoir et faire le point, comprendre ce qui s’est passé et identifier ses failles pour ne plus céder.

 

 

Voilà, vous savez désormais l’essentiel sur le manipulateur pervers narcissique et sur la dépendance affective.

 

Vous avez besoin d'être aidé(e)/ d'être accompagné(e) ? vous pouvez en cliquant sur ce lien  

 

Si vous avez des préoccupations ou des expériences à partager, merci de nous en faire part dans la zone de commentaires ci-dessous

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche