Suivez ma page Facebook
  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

© 2018 par FATIAMOR

Me contacter
Me suivre

Libre de l’emprise du manipulateur pervers narcissique et sur le chemin de la reconstruction : l’histoire de Catherine

19.02.2018

 

Voici l’histoire très inspirante de Catherine. La lire va vous donner davantage d’envie et davantage de force pour vous libérer définitivement des griffes du manipulateur pervers narcissique. Et vous allez également découvrir la solution qui a sauvé Catherine.

 

 

 

 

Je ne savais pas que les MPN existaient !

Je m'appelle Catherine,  j'ai  53 ans,  je travaille dans le milieu médical, de nuit.  Je suis une personne avec du caractère,  mais avec des valeurs fortes, d'empathie, de sensibilité, d'affectivité, et de don aux autres...J'ai toujours été optimiste et allant de l'avant, malgré les épreuves de la vie.... Je ne pouvais imaginer qu'un jour, je serais et tomberais sous l’emprise d'un manipulateur pervers narcissique.

 

Je ne savais absolument pas que ce genre de personnage pouvait exister, d'ou ma descente vertigineuse en enfer fulgurante!  d'autant plus que je le connaissais, ayant travaillé durant cinq années avec lui, six jours sur sept, dix-neuf ans en arrière,  ainsi qu'avec sa femme, que j'aimais beaucoup(infirmière), qui faisait son secrétariat... et j'ai vu naître leur fille, dont je m'occupais avec plaisir quand je la voyais.  Je n'ai pas revu cet homme pendant presque vingt ans.... jusqu'à ce fameux jour de  Mars 2013, ou je vais le recontacter par téléphone.                                                                                                                                                  

 

Je me jette dans la gueule du loup malgré les signaux d’alarme.

Il est ravi de mon appel, me dit que j'ai de la chance de le trouver, car il navigue depuis quelques années, entre la France et l'Australie (son rêve depuis longtemps). Il me dit m'admirer d'être mariée depuis 9 ans,  d'avoir une fille avec ce parcours d'adoption,  et me dit avoir une relation avec une femme en Australie, mais me dit" ouais" mais elle est vieille".... Cette réflexion m'interpelle, à ce stade, je n'en fais pas cas...

 

Nous restons une heure au tel, je ne me livre pas,  il sait l'essentiel de mon parcours de vie, mais sans plus. Il me laisse son adresse mail, son portable, me dit encore qu'il serait ravi de me revoir, me promet de m'envoyer les méthodes de piano que je lui demande, ce qu'il fait car je les reçois 24 H après. 

 

Je le remercie par mail, lui envoie des photos de moi et de ma fille,  m'aperçoit qu'il va faire un stage à Paris, en juin, et je lui indique que je viendrai, ayant envie de reprendre le piano... Il me répond être impatient et ému de me revoir....   Ce jour-là, je ne savais pas que  j'allais me jeter dans la gueule du loup et être dévorée toute crue !

 

J'arrive au stage qui est commencé, il se précipite et me prend dans ses bras, me dit que je n'ai pas changé, me présente à tout le monde, me fait monter sur l'estrade, moi, un peu gênée, plus de confiance en moi, mais je prends la parole pour témoigner de sa super méthode... Il semble frustré de ne pas pouvoir se glorifier lui-même,  impression furtive que j'ai eue....

 

Durant ce stage,  je me mets au fond en observatrice,  il vient régulièrement me  voir quand ses élèves sont occupés, et commence à me déblatérer sa femme,  sur tous les plans, qu'elle a ruiné sa vie, son école en dépensant de l'argent, qu'il ne voit plus sa fille à cause d'elle,  je lui indique que moi je l'aimais bien, et que ce qu'il dit n'appartient qu'à lui. Son expression change, mais je n'en fais pas cas... 

 

Plus tard,  je récupère ses méthodes à sa voiture, et il me raconte son histoire avec ses parents, se victimise, son père ne l'a jamais aimé ..ETC... J'essaye de minimiser ses dires, je l'écoute.... .

 

Devant repartir, il me raccompagne à la gare, on discute autour d'un café pendant un long moment, m'en remet une couche sur sa femme, sa malchance avec les femmes qu'il a rencontré,  je ne me livre pas,,, et pourtant il me dit tout d'un coup "on dirait que vous n'êtes pas heureuse! Je lui dis qu'il y a des hauts et des bas, sans plus... Il me dit en baissant la tête avoir eu des sentiments très forts pour moi, et que nos retrouvailles, tant de temps après, lui font remonter des souvenirs. On se quitte sur ce quai, et lui promet de venir au stage d'octobre qu'il organise près de chez lui pour ses élèves.  ...                                                                                                                                                  

 

S'ensuivront des échanges par mail, téléphone,  je suis dans un état bizarre,  ma vie personnelle étant désastreuse avec mon mari, la seule joie est ma fille, mais je suis épuisée déjà de toujours donner à l'autre sans recevoir, et je me m'interroge déjà sur une séparation...  Et cela il l'a senti,,,, dès les premiers instants...  Je pars donc en Octobre, chez lui, et je sais qu'il va se passer quelque chose, et cela redonne comme un second souffle à ma vie, je  me réoccupe de moi, sport etc... et j'arrive là-bas en avion.

 

Déjà il arrive avec deux heures de retard à l'aéroport, en m'appelant toutes les cinq minutes sur la route , en s'excusant et me dit vouloir me tenir compagnie.... Cela m'amuse, mais le connaissant, je ne fais pas cas de son retard... il a toujours été en retard.... Je suis zen... il arrive et me dit "ne stresse pas", lui répond que non...je suis tranquille....  Il m'emmène à l'hôtel ce soir-là prétextant qu'il n'a pas eu le temps de faire le ménage... chez lui... Et notre histoire commence, nuit blanche pleine d'amour, de tendresse,  je suis sa princesse de la nuit, tout ce que j'ai envie d'entendre ... il me le dira, ai l'impression qu'il est mon double, celui qui me donnera tout l'amour que j'attendais....   Le matin,  petit dej, et il me dit" tu es une bonne surprise". Je ressens un malaise, mais je n'en fais pas cas... car tendresse de sa part extrême.... .

 

Ce bourreau me montre son vrai visage

Puis, déjà,  il me fait presser, dans la chambre, je me maquille à vitesse grand V et il veut déjà partir....Je ne fais pas cas,,, sachant qu'il est toujours spide .... Il roule comme un fou sur la route, ne respecte rien , du code.... on arrive chez lui,,,, et là gros choc. Son appartement est un dépotoir ambulant, pas une pièce nickel, des affaires jonchant le sol , jusqu'au plinthes, papiers, détritus en tout genre, cuisine, regorgeant de sacs poubelles, plus table collante etc... Vieux drap dans la chambre sur le lit datant des années 68, pas de couette etc....

 

Il a juste nettoyé la salle de bains.   Dans le salon, pas de coin salon avec canapé, même pas une chaise de libre, son bureau est jonché de détritus, pots de yaourt, mélangés aux papiers, je ne peux même pas vous décrire la vision de cet appartement... .

 

Il me prend dans ses bras et là en moi-même je me dis " qu'est-ce que tu fous là! et je n'ai qu'une envie, c'est de partir, cette vision m'inspirant un profond malaise.... Mais je reste, tendresse, quand tu nous tiens! 

 

Durant mon séjour,  il alterne le chaud le froid,  infinie tendresse, et indifférence,  je ne fais cas de rien, mais j'éprouve un malaise intérieur, je ne suis pas bien, malgré cet amour  qu'il me donne.   Un jour, lors d'une discussion sur la fidélité, il me dit "faire le sexe n'est pas trompé" puéril comme expression, non?          

 

Il ne me décolle pas,,,, veut que je fasse tout avec lui, me regarde d'en haut, quand je sors pour appeler ma fille , dehors,  veut tout savoir,   me demande de venir avec lui en pleine nuit, faire une marche car il ne dort pas... et je fais tout avec lui, à toute vitesse,   il me demande, deux jours après, un soir,  si je voudrais avoir un enfant.... me dit qu'il n'a jamais été aussi bien,,,, lui promet tout , et pourtant ce malaise ne me quitte pas.... Au stage,  il ne supporte pas que je parle avec d'autres hommes, et m'observe,  je prends cela pour sa preuve d'amour,  il a parfois des remarques cinglantes ou  gestes d'humeur ,  qui transforment son expression,  il ne supporte pas la contrariété, et se venge même sur ses stagiaires, on dirait un enfant capricieux.... je le prends à la légère, mais son masque est tombé. Ses remarques se font de plus en plus courantes..... Un jour, en roulant, je lui caresse la nuque, il me regarde et me dit" c'est très agréable,,, et tout d'un coup, son visage changeant, me sort" mais tu me décoiffes! sur un ton odieux.  Je reste figée.... Un autre jour, il démarrera en trombe, et  je me prendrai le tableau de bord dans la figure, ne m'y attendant pas; tout cela parce qu'il a été contrarié... Et oui, je lui tiens tête... Je suis de plus en plus fatiguée....

 

 

Je suis sous son emprise

Mon départ, est très dur pour moi, je dois rentrer, lui affiche un visage impassible, mais avec une infinie tendresse,   dans le bus, je pleure, de le quitter, je ne suis pas bien, je mets cela sur le compte de mon amour pour lui, j'ai envie de rester avec lui.... j'en oublie ma valise dans le bus.... Je la récupèrerai une semaine après,  j'irai en voiture, le week-end,  500 km, après ma nuit sans dormir, pour le voir quelques jours.... Il me dira m'admirer pour mon énergie, je ne sais pas comment je tiens debout.   J'ai annoncé ma séparation à mon mari, je ne vis que pour lui, je ne pense qu'à lui, il me vide mon énergie, je mets cela sur le compte de l'amour.... J'y crois, et pourtant, je ressens un malaise profond.  La dernière fois que j'irai le voir, je trouverais de la lingerie féminine.... dans son lit, et lui attendant ma réaction en me disant avec un petit sourire en coin "ça va? Et je ne dirais rien....Je sais mais je ne pars pas.....Dans un état normal, je lui aurais jeté à la figure!                        

 

Il passe aux yeux de tous comme un être charmant, toujours en costume, bien propre sur lui, alors que dans l'envers du décor, c'est un véritable porc, il fait le timide devant les gens, pas du tout exubérant, comme certains MPN, mais il flaire, il sent les gens dès qu'il les rencontre, il ment comme il respire, invente des histoires que les gens gobent même les plus énormes,  a eu des histoires semblables à la mienne dans toutes les villes où il s'est installé, a laissé des dettes partout, même à des gens qu'il connaissait bien,  simulant toujours l'amour ou l'amitié, tout cela par intérêt, tout cela je l'ai su bien après,  grâce à son ex-femme, qui m'a retrouvé un jour par hasard sur un réseau social,  la fille de cet homme est suivie depuis des années par un psy, qui a identifié son père comme un MPN....  .

 

Je suis anéantie

Quand je suis loin de lui, il m'appelle tout le temps, si je ne réponds pas, il m'appellera jusqu'à dix fois en cinq minutes, cela m'amuse et je me dis ouah; il m'aime.... Mais il a toujours des remarques..... chaud froid pour se rattraper ensuite..... Puis vient le temps ou tout d'un coup, il laisse passer quelques jours sans m'appeler,  je suis mal, je ne comprends pas, puis me rappelle et me dit qu'il était occupé.... Me dit avoir rompu avec sa nana, pour me dire ensuite, qu'il ne sait plus, ou il en est, et pour s'excuser après et me dire tout l'amour qu'il a pour moi......Mes proches amies ne ne reconnaissent plus, je suis un zombie,  l'une d'entre elle me dit penser qu'il est bipolaire... je commence à faire des recherches. Entre-temps, il s'apprête à partir en Australie, je lui envoie des mails, auxquels il répond tout de suite ou trois jours après, puis il m'appelle tous les jours,  jusqu'à son départ, le soir à l'aéroport.....J'aurai des nouvelles de lui qu'une semaine après, puis plus rien......Mon état s'aggrave,  je suis très mal,  je cherche à comprendre,,,, Il me répondra de temps en temps,,,, qu'il ne sait plus,  ou il en est,,, qu'il veut se consacrer à son travail en retard,   je lui réponds, abordant, d'une manière psychologique, sa façon de faire, il n'apprécie pas, me répond toujours à l'envers....     Depuis son départ en Novembre 2013 jusqu'en Février 2014,  je n'aurai de sa part que deux réponses à mes nombreux mails....Je suis anéantie.... cette histoire est un séisme émotionnel....  .

 

Je cherche à comprendre ce qui m’arrive

Je cherche sur Internet, et là je tombe sur des forums de témoignages sur les manipulateurs... Le choc arrive. J'ai l'impression de lire mon histoire, si courte qu'elle ait été, et cette destruction massive de ma personne.... J'avais des clignotants dès le début  mais je n'ai pas voulu les voir. A partir de là, je suis très mal mais rassurée de ne pas être folle, j'ai failli un matin, dans ma détresse, quand je n'avais plus de nouvelles, ne pas prendre un virage pour en finir.... seule l'image de ma fille m'a sauvée! et ma force intérieure.... Je lis , je regarde des vidéos,  Isabelle Nazarre Aga,  Geneviève SCHMIDT, des témoignages de toutes ses victimes de MPN,  cela me fait du bien..... Mes amies sont là,  j'ai dix kilos en moins, mais grâce à ses écrits et vidéos, je commence à faire mon chemin, et à réaliser à qui j'ai eu affaire....

 

 

J’applique le No Contact et décide de me faire aider

En Février 2014, je décide de ne plus avoir de contacts avec lui, ayant compris qui il était, mais je suis en souffrance extrême et je décide de me faire aider. Cela sera que trois mois plus tard,  des rendez- vous avec un psy comportementaliste, avec lequel je me libèrerai, pleurerai, déchargerai,  mais il voudra travailler sur moi, alors que moi, je veux qu'il m'explique à qui j'ai eu affaire, avant de travailler sur moi. Cela me permettra de décharger, d'aller un peu mieux, mais je reste dans ma souffrance car j'ai besoin de savoir pour me rassurer à quel diable j'ai eu en face de moi.... Deux jours avant mes 50 ans, je décide de couper court à cette histoire et je lui envoie un mail,  libératoire,  en lui décrivant qui il est.....Cela me fait du bien, même si le no contact est indiqué.... je ne veux pas le laisser croire qu'il a gagné! Il me répondra à l'envers. Je referai le no contact.

 

Harcèlement et affrontements

Quand il reviendra en France, je serais harcelé jour après jour d'appels anonymes,  personne ne parle, même en pleine nuit..... Cela s'espacera au fil du temps, puis reprendra de plus belle, je ne répondrai plus.....

 

Puis en 2015,  il m'appelle, je répondrai, car j'ai repris des forces.... je serai froide, lui dirai ce que je pense, retournera tout comme étant de ma faute, qu'il a eu peur, car je demandais tout, tout de suite, cherchez l'erreur...... Je lui raccrocherai au nez,,,, j'aurai d'autres appels ou messages, où il me dira qu'il ne veut pas me perdre de vue.....et des mails de rappel pour les stages qu'il fait tous les étés....je flancherai de temps en temps mais j'avance dans ma reconstruction....

 

Je craque de temps en temps, je lui réponds tout en étant lucide sur qui il est,,,,,, c'est ce qui est le plus difficile , dans cette emprise.... Je n'arrive pas encore à réaliser que cet amour n'était qu'illusion, qu'il ne m'a donné que ce que j'attendais.... Je souffre encore, mais me requinque petit à petit.  J'ai déménagé avec ma fille, séparée de mon mari depuis Février 2014..... La seule chose dans ce séisme émotionnel,   qui m'ait apporté une libération, car sans cette rencontre, je serais peut-être encore dans mon couple qui n'en était pas un.....                                        

 

Je croyais m’en être sortie. Je me trompais

Depuis ma rencontre avec cet homme en Juin 2013 jusqu'à Octobre 2015,  malgré mon impression de m'en sortir, malgré l'aide du psy comportementaliste et de deux entretiens avec Geneviève Schmit,   je vivais tant bien que mal,  je m'isole,  pour essayer de me retrouver, ai l'impression de m'en sortir, jusqu'au jour où j’ai rencontré Fati.

 

J'ai rencontré Fati, d'abord par un article, qu'elle avait publié sur le net, "pourquoi les personnes fragiles n'intéressent pas les pervers narcissiques", cet article m'avait vraiment intéressé, me reconnaissant dans ce schéma...

 

J'avais donc sous un pseudo répondu par un post,  pour témoigner, de ce fait, que oui, je n'étais pas une personne fragile,  que j'avais du caractère et allais toujours aux buts que je me fixais, petit résumé...Elle m'avait répondu très gentiment, et était ravie que je me sois sortie de cette histoire...J'avais repris des forces, physiquement, je me sentais mieux psychologiquement, et voulais par des témoignages aider les autres...                                            

 

Enfin, je pensais être sortie d'affaire... Du temps a passé, mais je n'avançais pas, ni pro, ni personnel, pourtant je le voulais plus que TOUT.... j'étais dans du brouillard, souvent, j'étais perdue dans mes pensées, le regard dans le vide, Je continuais à  lire des articles, à suivre Fati quand elle intervenait.                            

 

Puis un jour,  il y a deux ans maintenant, par un post publié par Fati sur le pardon à soi-même,  j'ai eu un déclic... je lui ai répondu aussitôt en lui disant" alors je ne suis pas guérie et je vais avoir besoin de vous!"  Ma prise de conscience de mon mal être non résolu  a fait tilt en une seconde, ce jour-là. là...                                                                                                                                                            

 

Fati et moi, nous avons travaillé main dans la main pour que je m’en sorte

Si j'ai choisi Fati pour m'accompagner dans cette lente et douloureuse reconstruction,  c'est qu'elle m'inspirait confiance, par son visage déjà, doux et chaleureux, pour son non jugement, son zen, sa bienveillance, son humanité et son professionnalisme, au travers déjà de ce que j’avais lu d'elle....et cela correspondait à mes valeurs  profondes. . J'avais besoin de pouvoir me livrer en toute confiance.... pour renaître....              

 

Je l'ai donc appelé, un soir, ou j'étais submergée, encore, sans comprendre,  par des sensations de vide intérieur.

 

Elle m'a posé quelques questions percutantes, et  j'ai commencé, directement à décharger, cela est le terme,  en allant dans tous les sens, rien de structuré.... Elle a écouté, avec bienveillance, et quand elle a pu parler (pardon Fati...) elle m'a recadré en faisant un résumé très structuré de mon schéma....

Nous avons donc convenu d'un rendez-vous téléphonique, la semaine suivante, et mon long chemin de reconstruction a commencé ce jour-là.

 

Mon premier entretien a été un choc émotionnel pour moi, mais vital et nécessaire, elle m'a écouté longuement, je déchargeais émotionnellement encore et encore, je partais dans tous les sens,  cela passait de ma rencontre toxique à ma vie en général, du fait que professionnellement j'étais épuisée...Quelle patience FATI... MERCI....

 

Elle  a ensuite su tout de suite décelé mon problème majeur, le pourquoi de cette rencontre toxique, qui n'était pas un hasard dans ma vie, qui n'était que le résultat  de mon schéma, de vie, de tout ce que j'occultais, depuis mon enfance, de mon oubli de moi-même, pour plaire aux autres, des blessures non résolues.    

 

Après cette séance, je savais que le chemin allait être long, douloureux, Fati a su avec toute sa douceur, bienveillance, tout en étant percutante, mettre ; excusez-moi pour l'expression "le doigt, là où ça fait mal". Mais déjà,  je savais,  que je n'étais pas du tout, contrairement à ce que je pensais, , sortie de cette relation toxique…  .

 

Je ne pourrais pas vous raconter chaque entretien en détail, que j'ai eu avec Fati, car cela reste intime, mais entretien après entretien, elle a canalisé, repris, chaque évènement,  les premiers , ont été difficiles pour moi,  car je devais sortir d'abord de cette relation toxique, de cet amour illusoire, qui me maintenait dans un état de souffrance, me détacher de lui,  comprendre et accepter  qu'il n'avait aucun sentiment d'amour, qu'il m'avait juste donné ce que j'attendais, cet amour inconditionnel qui me manquait depuis, mon enfance.....  et que j'étais dans un état de dépendance affective.... J'ai eu beaucoup de mal à l'entendre,  mon égo... ne le supportait pas, je peux le dire ce jour, avec du recul... car je me sentais tout sauf une dépendante affective,,,, étant indépendante dans ma vie et avec du caractère et  de l'énergie!   Mais je l'écoutais, car Fati a ce don de faire passer des messages, de vous mettre devant la réalité, de mettre à jour vos failles, vos blessures,  sans jamais brusquer, ni vous braquer... et croyez-moi,  ce don n'est pas donné à tout le monde!                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

L'entretien le plus choc,  ou j'ai lâché prise,   dans les cinq premiers,  a été une séance de mise en situation,  un exercice, concernant cet homme, duquel je ne me détachais pas,  détente absolue, Fati me parlant et sachant exactement où elle voulait m'amener. Cette séance a été  intense,  émotionnellement, un déclic, et ce jour-là, je me suis détachée de cet homme... Je me souviendrais de cette séance, à jamais... Entre les séances, j'écrivais, ce que je ressentais, comme me le conseillait Fati, pendant les séances aussi.                                                                                                                                                        

 

Au fil du temps,  deux ans déjà,   j'ai compris  mon fonctionnement, le pourquoi de cette rencontre,  mes failles,  mes blessures,  enfouies depuis l'enfance,   et elle m'a accompagné durant tout ce temps à devenir MOI, celle qui  veut à présent partager en amour et non pas être dans cette quête de l'amour à sens unique, à avancer dans la vie avec un regard neuf , à avoir confiance en moi , pour pouvoir m'épanouir, sans m'occuper du regard ou du jugement des autres.....                                                                                                                                                    

 

Mon chemin a été long, et je sais que j'ai encore du travail à faire, encore sur l'estime de moi,  on ne sort pas indemne d'une histoire toxique, révélateur d'une grande souffrance intérieure, et j'ai 53 ans, donc une grande partie de ma vie ,   mais à ce jour,  je suis fière d'avoir eu ce courage, cette force, d'aller au fond de mes entrailles, même si cela est douloureux, extrêmement douloureux, de mettre à jour, toutes ses blessures, mais c'est une renaissance,  et sans FATI,  je ne serais peut-être plus là, aujourd'hui, ou je serais encore dans cet état de non être....qui vous empêche de vivre sereinement,  d'être heureuse , de profiter de chaque petit moment de bonheur,  et d'aimer dans le partage.....

 

À ce jour,   malgré de récentes épreuves de la vie, la perte de mon papa , en décembre, en fut la principale,  j'arrive quand même, à avancer, pas à pas,  vers ma nouvelle vie,  sans , enfin ,  me préoccuper du regard ou du jugement des autres...

 

Je continue toujours mes séances avec FATI, plus espacées, de par les évènements,  et ma  capacité à mieux affronter les difficultés de la vie,   sans souffrir comme avant,  mais elle me fait encore avancer, tout n'est pas  encore résolu,   des bribes de mon passé et certains comportements ont tendance à revenir de temps à autre,  mais avec plus de recul,  plus de zen, et de réflexion.                                                                                                                                                       

 

Je finirai par la citation que j'ai adoré, que FATI a mis sur son site,                                                                                                 "Ce que tu nies, te soumet,  ce que tu acceptes te transforme."   JUNG                                                                                                                                    

Il faut reconnaître les choses comme elles sont pour s'en libérer, et la souffrance et la difficulté peuvent devenir une force, une opportunité. C'est un tremplin vers le renouveau......                                                                                                 

 

Merci FATI   pour tout ce chemin parcouru qui  m'a amené à la lumière,  et à ma renaissance.                                            

Bien à vous !

 Catherine  

 

Attendez, ce n’est pas tout !

J’espère que l’histoire de Catherine vous a inspiré et vous a donné davantage d’envie et de force pour vous libérer de l’emprise du MPN, et entamer la reconstruction de votre vie.

 

Mais désormais, il y a mieux que les entretiens et exercices effectués avec Catherine pour la libérer et lui permettre de commencer à se reconstruire. Mieux parce que c’est très rapide en termes de résultats et tout aussi efficace, voire plus !

 

Je vous en parle dans  un prochain mail. Surveillez votre boîte de réception.

 

Fati AMOR