Suivez ma page Facebook
  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

© 2018 par FATIAMOR

Me contacter
Me suivre

Fati possède un don naturel de l'écoute, allié à une bienveillance hors norme. Fati est un coach dans le vrai sens du terme. J'ai rarement vu une personne me déstabiliser ainsi, et m'inviter surtout à mettre le doigt sur la nature même de ma personnalité, sans me défausser. Elle a agit avec tact et détermination. Les résultats qui en découlent ont dépassés mes attentes. Fati n'est pas une coach de plus, c'est plus profond, elle est un coach de vie, elle est le coach...d'une vie ! Et ça, je ne peux que la remercier car c'est très rare.”

Laure, 47 ans ans, Dubaï, Ingénieur, E.A.U

"J’ai été dans l’ensemble très satisfait de l’écoute, des directions prises durant les entretiens et des propositions faites par Fati. J’ai suivi ce programme pour me sentir mieux, plus stable émotionnellement, un peu aussi pour faire le point et voir si j’avançai. Ce programme m’a aidé à vivre des Relations Saines avec moi-même d'abord et autrui ensuite. Un grand climat de confiance, de respect, d’écoute et de bienveillance. Je vous conseille de prendre contact avec Fati Amor, c’est un grand service que vous allez vous rendre."

Philippe, 56 ans ans, Ghoussainville, Caviste, Fr 

J’avance à grands pas vers une vie remplie de lumière. Chaque jour qui passe me donne le sentiment que tout s’offre à moi.
La liberté me donne des ailes pour voler encore plus loin.
55 ans, le bel âge pour se réaliser dans les projets les plus fous. Oser user de son expérience de vie pour construire ce merveilleux futur.
Une nouvelle naissance pour moi.


Catherine, 55 ans, Infirmière, France

Marika 27 ans, Entrepreneur, Canada

Je me suis tournée vers un accompagnement auprès de Fati Amor parce que j’ai ressenti le besoin de me libérer d’une certaine dépendance affective dans ma sphère familiale... n’ayant pas de professionnel dans le territoire insulaire dans lequel je vis et j’ai fait des recherches sur internet pour trouver quelqu’un qui pouvait répondre à mon attente. J’ai trouvé plusieurs spécialiste et j’ai fait mon choix.

Cela m’a permis de mieux cerner l’origine de mon mal être et de mes interrogations. Le fait de reformuler certaines questions m’a permis de voir certaines situations différemment et ainsi de mieux les comprendre et enfin de les accepter.

Dans un climat de confiance et de respect j’ai pu faire évoluer ma pensée grâce à un enchaînement de questions précises et aujourd’hui je comprends que ces question m’ont ouvert l’esprit à la conscience de soi.

"Je t’encourage à faire ce travail parce qu’aujourd’hui, c’est une autre vie qui s’est ouverte à moi ».

MERCI

Florence, 44 ans - Artiste - En Caraïbes

"J'ai trouvé ma coach Fati Amor douée d'humanité ! J'ai appris  notamment beaucoup sur la manière de communiquer avec mes enfants. J'ai compris qu'il était vital et essentiel d'être à l'écoute de ses enfants sur plusieurs niveaux  et pour plusieurs raisons. J'ai beaucoup appris sur l'éducation des enfants, sur moi et sur ce que j'ai attiré dans ma vie. Fati est très présente et à l’écoute, elle est pourvue d'une grande empathie et vous soutient durant tout et entre le programme d'accompagnement !

Cela était important pour moi de rester à l’écoute et disponible par texto ou par email éventuellement afin de comprendre et d'apporter des réponses complémentaires à mes questionnements.

J'étais sujette à beaucoup d'angoisses et notamment l'angoisse de solitude, j'ai appris notamment à les apprivoiser et je continue d'ailleurs grâce aux stratégies apprises à ses côtés à y travailler, à sortir de mes contradictions, d'avoir une meilleure compréhension des schémas inconscients qui m'ont attirés les mauvaises personnes dans ma vie, de comprendre les comportements de ma mère qui m'ont aidé à comprendre aussi les comportements toxiques des personnes que j'ai attirées dans ma vie... Elle a su me questionner sur ma spiritualité et cela m'a aidé à y répondre, et retrouver peu à peu ma confiance en soi ! c'est un sentiment de liberté qui m'a beaucoup aidé pour agir !

Si j'avais à parler ou à conseiller à une connaissance l'accompagnement au côté de Fati je lui dirais que si elle souhaite vraiment agir sur des problèmes liés à la dépendance affective, les relations toxiques ou tout simplement sur son développement personnel pour s'épanouir dans sa vie et pour se sentir libre d'agir et cela en conformité avec sa personne (principes, valeurs, spiritualité...), je la recommande vivement  !!"

Nadia, 35 ans ans, Lyon, Mère au foyer, Fr 

« Tout d’abord, je tiens à remercier Fati de tout ce qu’elle a pu m’apporter durant les séances. Je vois un psychologue depuis 4 ans et demi, j’ai également pris des cours de développement personnel à une période et même-ci ça m’a grandement aidé, je savais qu’il me manquait quelque chose.Peut-être un suivi plus… « Profond ». Car j’avais l’impression de ne pas être comprise lorsque j’évoquais ce que je considérai comme le problème majeur de ma vie : ma mère.

 Avant le coaching, j’étais une personne mal dans sa peau, incapable de s’assumer devant qui que ce soit. Je me levais tous les matins en mettant mon masque, essayant d’être la personne que les autres voulaient que je sois. Bien sûr, au fond de moi-même, je savais que je passais complètement à côté du plus important : moi.  Je me laissais bouffer par mes proches, par la société,  par la vie elle-même. Je ne vivais pas, je survivais.

 J’avais lu plusieurs livres sur les parents toxiques/manipulateurs, et cela m’avait bouleversé d’apprendre que ce type de personnalité pouvait réellement exister. Pire, que je vivais parmi elles. Je viens d’une famille dysfonctionnelle et il est très difficile d’arriver à se construire dans ce genre d’environnement. Chacun a une place bien définie, si on ose faire un écart en voulant sortir du périmètre autorisé, ça devient une catastrophe nationale. J’avais été détruite par ma mère physiquement et psychologiquement. A 26 ans, j’étais encore une petite fille terrifiée à l’idée de déplaire, d’être abandonnée, de ne pas être aimée. Je n’avais pas compris qu’avant que les autres le fassent, je devais d’abord avoir cet amour, ce respect envers moi-même.  

 Ainsi, lorsque j’ai commencé le coaching, je n’étais pas sure de pouvoir accepter et surtout, survivre à ce que je venais d’apprendre. J’étais désespérée. Je me remettais à peine d’un deuil difficile, qu’il fallait maintenant couper les liens de dépendance avec le reste de ma famille. Je ne vais pas vous mentir, quand j’écoutais Fati durant les premières séances, je ne cessais de me dire (et de lui dire !) que je n’étais pas sure d’y arriver, que cela prendrait sans doute du temps. Comment réussir l’impensable ? Pour moi, cela relevait plus du miracle céleste (si tenté qu’il y ait une espèce de Dieu créateur) que d’une chose que je pouvais faire par moi-même. Quand Fati me parlait de sa propre expérience, j’étais admirative. « J’aimerai tellement avoir ce détachement, je voudrai être comme elle » sont des mots que je répétais souvent. Parce que Fati a le discours d’une personne qui sait de quoi elle parle, qui comprend parfaitement tous les enjeux et les mécanismes de ces relations destructrices et qui a l’air vraiment épanouie. C’est une source d’inspiration dans tous les sens du terme. On devrait tous avoir une Fati dans notre vie ! Elle se montre toujours disponible en répondant aux questions, ou même dans des situations d’urgence, elle nous aide à mieux gérer ce qui nous arrive et j’ai trouvé ça excellent. On sent un vrai investissement, un engagement, une empathie, que j’ai rarement eu l’occasion de voir.

Il n’empêche que j’étais ô combien mal à l’aise, durant les premières séances. Je retenais souvent mes larmes en évoquant mon ressenti profond, mais une fois l’appel terminé, j’éclatais en sanglots, en culpabilisant, en m’excusant auprès de moi-même de m’être autant reniée. Il fallait que quelqu’un me mette face à mes démons. Il fallait que je passe par-là pour cesser de faire perdurer la souffrance, de m’apitoyer sur mon sort et surtout, de m’autoriser à vivre la vie que je désirais (et méritais !). Car si j’avais continué à écouter mes proches, je serai une « clocharde, sans avenir, méchante, égoïste, paresseuse, qui ne mérite rien si ce n’est de connaître les pires malheurs, puisque, de toute façon, elle ne connait rien à la vie ». Eh bien, je peux affirmer aujourd’hui avec certitude qu’ils avaient torts.  

Ces personnes, je les ai laissés en dehors de ma vie psychique. Ma qualité de vie s’en trouve nettement améliorée. Je me lève tous les jours de bonne humeur,  remercie la vie pour ce qu’elle me donne, ou juste d’être là, de respirer et de me sentir beaucoup plus en accord avec qui je suis. Je remercie également pour ce que j’ai vécu, car oui, ce sont bien les épreuves qui nous font grandir. On se met à chercher des solutions, à voir les choses sous un nouvel angle. On cherche à mieux vivre et on y arrive. Il y a toujours une solution à nos problèmes. Toujours. Encore faut-il y mettre du sien pour la trouver. La vie ne devrait pas être une lutte perpétuelle contre les autres ou contre soi-même (voire les deux). Je suis persuadée que l’on peut vivre une vie heureuse, avec certes, des moments que certains jugent difficiles, mais ce ne sont, en fait, que des moments clés, qui nous permettent de nous remettre en question, de nous actualiser. Et on peut très bien y arriver par nos propres moyens. Pas besoin d’être entouré de 20 personnes (c’est d’ailleurs mieux d’être seul, on a rien à perdre et tout à y gagner). Les relations humaines sont importantes, mais elles ne devraient pas être notre moteur. Car on peut facilement perdre tout ce qui nous est extérieur. Mais tant qu’il nous reste l’essentiel, nous, on pourra toujours se relever et reconstruire notre vie. Nous avons des ressources, de grandes ressources dont certaines insoupçonnées.

 J’ai compris tout ceci grâce au coaching. En suivant les conseils de Fati, en pratiquant les exercices régulièrement, certains sont devenus automatiques, voire naturels. L’attitude de mes proches envers moi s’est modifié, ou peut-être que c’est juste mon regard qui a changé, mais ce qui importe, c’est que je sois mieux dans ma tête et dans ma peau.

Ce coaching a changé ma vie et j’espère qu’il changera aussi la vôtre !

Si vous êtes dans une situation difficile, que vous hésitez encore à sauter le pas, foncez !

Pour ce que ça coûte, croyez-moi, ça en vaut la peine ! Les bénéfices seront plus grands encore que vous n’imaginez.

Si je l’ai fait, avec mes petits moyens, n’importe qui peut le faire ! 

Et puis, votre bonheur n’a pas de prix ! »

Lisa, 26 ans, Ghoussainville, Ecrivaine, Fr 

Virginie 34 ans, Rhône Alpes-  Educatrice

J'ai vécu mon coaching comme une relation d'écoute respectueuse et de sincère disponibilité pour ma personne et mes préoccupations. Ce qui a été réellement appréciable pour moi c'était de m'apercevoir que lorsque ma propre estime, mon propre discernement, mon propre jugement, voir mon propre agacement vis à vis de moi même était atteint, Fati conservait une attitude neutre, ce qui me rassurait et me permettait de réaliser à quel point ce travail était le mien et que Fati m'accompagnait sereinement de façon pacifiée, sans jugement. J'avais un fort désir d'évolution et savais que je voulais travailler quelque chose chez moi sans savoir précisément l'identifier.

 

A travers un filtre de plusieurs questions, Fati m'a mise sur la route de mes propres questionnements et m'a permis de réaliser ce qui me tenait à cœur et ce que je souhaitais ardemment travailler. Je pense, en effet, ce climat sincère et sécuritaire m'a permise de partir en toute confiance en quête de mes enjeux profonds. Etre face à Fati m'a rassuré dans une relation que j'ai assimilé à un rapport intime et personnel. J'avais besoin de ce rapport et face à un écran d'ordinateur,  cela m'aurait peut-être paru impersonnel et m'aurait semblé irréel à mes yeux... La confiance est l'un des points les plus difficiles à mettre en place,et je pense qu'il relève du coaché de faire le premier pas et révéler des choses personnelles à son coach. Sans ce travail de "confidence" le coach ne peut pas travailler car sa principale tâche est de vous renvoyer à nos questionnements. Sans cette matière, nous ne sommes renvoyés à rien. A titre personnel, l'écoute est pour moi primordiale : quelqu'un qui m'écoute attentivement c'est quelqu'un qui me comprend. Cette qualité d'écoute a été très importante pour moi pour me sentir respectée dans mes questionnements et dans mes cheminements d'individu.

 

Pour ma part, j'avais un puissant cheminement spirituel et Fati m'a renvoyé à ces questionnements et à mes propres fonctionnements en m'apportant de nouvelles clefs d'interprétations du réel. Elles m'ont permises d'être mieux en phase avec les autres et la vie. J'avais peur d'être limité dans mon questionnement, mais bien au contraire sensible aux questionnements de développement personnel universel, Fati a été particulièrement apte à m'accompagner et à m'aider à cheminer dans une conscience et une compréhension plus vaste de moi-même. Je dirais que s'engager dans une démarche de coaching est très intéressant, que ça en vaut vraiment la peine. Pour ma part, j'ai l'impression d'avoir effectuer un travail intense sans même l'en rendre compte, juste en parlant. Ce coaching m'a permis de recevoir une image plus complète et concrète de ce que j'étais, de ce que j'émettais et ce que je renvoyais en société. Il me faudrait une vie entière pour continuer à travailler sur tout ce qui me passionne chez moi, mais j'ai l'impression d'avoir grandi et me sens plus apte à affronter les autres et la société.

Florine, Architecte 28 ans - Marcq en Baroeul, Fr 

Je tenais tout particulièrement à vous remercier pour la qualité du soin et de l'attention que vous me portez ".Bien que j'ai dû interrompre momentanément la thérapie. Vous avez toujours été là et la corde que vous ne laissez pas échapper m'aide à ne pas sombrer. Dans cette nuit noire de l'âme, votre soutien est une ancre, un point d'appui inestimable. 

Tout a commencé, il y a un plus d'un an  J'etoufais dans ma vie et je ne faisais plus que vivoter aux gré des attentes des autres.Le chemin à été rude: les remises en causes, les émotions si longtemps réprimées qui enfin pouvaient s'exprimer grâce à une écoute bienveillante et sensible.Maintenant la solitude est là. C'est dur ( le prix pour grandir ? ).Mais le travail se fait, je fais mes choix, je découvre qui je suis finalement sans illusions et j'accepte d'être qui je suis dans toutes mes dimension, oui et surtout celles que j'ai longtemps cachées et celles qui souffrent beaucoup. Cela demande de la compréhension sensible , de la bienveillance.Toutes ces qualités que vous avez su déployer avec générosité. 

Merci encore  pour ce travail. 

Avec toute ma gratitude. 

Louisa, France, 52 ans - Bibliothécaire

Pendant très longtemps je me suis sentie comme dans une cage,  vivant dans mes angoisses et dans l'ombre de moi même. Une cage dont j'avais la clef sans le savoir.  Avec du temps et grâce à Fati et son accompagnement, j ai pu comprendre que j'étais assise sur toutes les réponses dont j'avais besoin pour avancer. J'ai enfin pu accéder à un niveau de conscience qui m'a permis de découvrir une partie de moi que j avais renié. Je n'y croyais plus et pourtant j'ai enfin pu retrouvé mon chemin où mon identité véritable règne et où il fait tellement bon d'être. Je suis en paix quand je shoote... Merci Fati.

Mina, Dubaï, 30 ans - Manager Stratégie et Marketing

Je viens vous faire part de mon témoignage concernant votre travail d'accompagnement. Au fil des mois, j'ai senti une nette amélioration concernant mon estime de soi. Tout d'abord, j'ai acquéri des connaissances et des techniques de communication visant à mieux interagir avec les autres. Tous mes questionnements ont également été résolus. J'ai réussi aussi à comprendre ce qui n'allait pas chez moi ou chez les autres pour assurer des relations saines. Tout ce qui aurait dû être transmis durant mon enfance, a été révélé au cours de nos échanges. J'ai compris d'où venait mon mal-être et comment en ressortir gagnante. Je suis à présent plus armée et je sais grâce à vous comment éviter les pièges relationnels. En définitive, je me sens beaucoup plus sereine avec moi-même qu'avant de vous avoir connu et je vous remercie chaleureusement pour toute votre aide et votre bienveillance à mon égard.

Rachida,  Paris - 25 ans, Contrôleur de gestion

Mélanie,  Canada - 38 ans - Entrepreneure